Sécuriser vos transactions et vos paiements sur le Web

A l’occasion de TEC Bordeaux, nombre de conférences portaient sur le e-marketing, sujet toujours au centre des préoccupations des entreprises. En complément de notre atelier sur la vente en ligne hier, il me paraissait intéressant de résumer la conférence intitulée « CB, Paypal, paiment sur mobile, etc…Comment sécuriser vos transactions et vos paiements sur le Web », animée par Jean-Paul Crenn de Webcolibri. Les grandes lignes :

1) La carte bleue
Probablement le moyen de paiement le plus courant sur Internet, quasi indispensable donc pour vendre en ligne. Il est conseillé au marchand de mettre plusieurs banques en concurrence (et de bien négocier!), voire d’utiliser plusieurs banques afin d ‘éviter de ne dépendre que d’un seul organisme.

2) Le porte-monnaie électronique
Le système Paypal séduit les internautes car il n’oblige pas l’acheteur à saisir un code de CB en ligne, il est souvent proposé en plus d’un paiement bancaire classique.

3) Les autres moyens
Le contre-remboursement subsiste à peine (10-15% des cas de paiement), le paiement par chèque représente 5%/ La carte American Express peut être intéressante selon la cible mais la commission est plus élevée de 1à 2%. Montent les solutions de paiement trois fois sans frais et de crédit « bien packagé » en 10 fois.

4) Fianet
Excellent système un peu onéreux. Permet d’avoir de l’information sur le passé de l’internaute d’un point de vue transactionnel. Fianet garantit le paiement – vert, orange, rouge selon le passif de l’acheteur)

5) VersiSign
Sysytème de cryptage par clé. Signature électronique.

6) La fraude
Avec la carte bleue, il y a très peu de fraudes (un taux de 1,2%) et 81% des français estiment la CB sûre (source?). Le principal risque réside dans le vol de carte,auquel cas, le commerçant est responsable et la révocation par le « vrai détenteur » de la carte toujours possible. Pour éviter les abus, il est conseillé au commerçant de contacter le révocateur et de porter plainte, si nécessaire. Se méfier aussi du phishing, ces « faux maisl » qui ressemblent à des vrais…

Un e-commerçant averti en vaut deux !

Publicités

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s