#Entreprises et #Numérique en #France : c’est grave docteur ?

Numérique et entreprises : je t’aime, moi non plus …

Nous avions déjà mentionné le retard des TPE et PME françaises dans l’intégration des outils numériques et la pratique de la communication digitale (site web, réseau sociaux, e-commerce …) suite à l’étude réalisées par l’INSEE et parue en juillet 2014.

Après avoir réalisé une étude faisant état que « 81% des entreprises ayant fait faillite en 2013 n’étaient pas sur internet »,

Email-Brokers vient de faire paraître le 18 septembre 2014 un nouveau cri d’alarme intitulé « Le manque de connaissance et l’immobilisme dans le web freinent durablement la croissance en France ».

Ce document vient compléter l’approche quantitative de l’étude de l’INSEE par des éléments qualitatifs d’analyse des sites web et un scoring de l’e-commerce en France. Il est sans appel et révèle un : « manque de savoir-faire et manque d’incitation » et « un cruel retard [de l’e-commerce hexagonal] tant sur le respect de la législation que sur son développement, en comparaison de ses concurrents européens. »

Une très mauvaise note mais une chance de rattrapage … et de transformation ?

Hasard du calendrier, une étude réalisée par le cabinet Roland Berger avec Cap Digital et le soutien de Google et intitulée « Du rattrapage à la transformation : L’aventure numérique, une chance pour la France » est parue aujourd’hui et vient enfoncer le clou.

Seules 57% des entreprises françaises de plus de 50 salariés ont un site Web (contre 65% en Europe), 10% sont présentes sur un média social (20% en Europe) et en matière de dématérialisation des échanges, 25% ont déployé une solution pour émettre ou recevoir des factures électroniques (27% en Europe).

Le cabinet a établi un indice de transformation numérique (ITN) noté sur 100 : la moyenne des entreprises française est de 33/100. Seuls 12% des entreprises du panel dépassent la moyenne tandis que 4 grands groupes seulement (considérés comme des chefs de fil de leur filière) obtiennent un score dépassant 70/100 (sans atteindre les 80).

Si le retard est flagrant, le document montre néanmoins que la transformation numérique en cours est une chance à saisir pour la France si l’on comprend bien les enjeux de compétitivité : opportunité de croissance, de repositionnement du savoir-faire des entreprises françaises au niveau  mondial mais aussi un levier social et sociétal positif avec un renouvellement de la relation au travail et à l’entreprise …

Chiffres clés de l’étude

 

Publicités

Une réflexion sur “#Entreprises et #Numérique en #France : c’est grave docteur ?

  1. […] les études de Roland Berger Strategy Consulting, de McKinsey,  Philippe Lemoine(*) vient de rendre son rapport sur la « transformation […]

    J'aime

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s