#DESI2015 : La #France élève (trop) moyen pour l’usage du #numérique en #Europe

L’indice de l’économie et de la société numériques (DESI Digital Economy and Society Index 2015) est un indicateur composite élaboré par la Commission européenne (DG CNECT) pour évaluer l’évolution des pays de l’Union européenne vers une économie et une société numériques. Il regroupe un ensemble d’indicateurs structurés autour de cinq dimensions :

  • Connectivité Haut débit (disponibilité, qualité et vitesse)
  • Capital humain (utilisateurs d’Internet, compétences numériques de base, spécialistes des TIC et diplômés en sciences et techniques)
  • L’utilisation d’Internet (contenu, communication et transactions)
  • Intégration technologique (numérisation des entreprises et l’utilisation de l’e-commerce)
  • Services publics numériques (administration en ligne et cybersanté)

L’indice DESI 2015 est construit à partir d’indicateurs collectés par Eurostat et se rapportant principalement à l’année civile 2014 (sauf lorsqu’il n’y a pas de données disponibles pour cette année, auquel cas les données antérieures les plus récentes sont utilisées). Les notes de l’indice vont de 0 à 1 et augmentent selon le niveau de performance.

France : un élève (trop) moyen pour les usages numériques par les particuliers et entreprises

DESI 2015 Europe

DESI 2015 Europe

Les pays scandinaves (Danemark 1e – score de 0,68; Suède 2e – score de 0,66; Finlande 4e – score 0,62) et Benelux (BE 5e; NL 3e – score de 0,63;  LU 8e) émergent devant 2 pays baltes (Estonie 7e et Lituanie 11e) . Parmi les plus grands pays européens le Royaume-Uni (6e) devance largement l’Allemagne (10e), l’Espagne (12e en progression de 10%) et la France (14e) qui fait à peine mieux que la moyenne européenne.

 

La France obtient une note globale de 0,48 au DESI 2015. Elle améliore sa note générale en valeur (en passant de 0,45 à 0,48), mais elle stagne dans le classement. En termes de connectivité, la France recule dans le classement (de la 14e à la 19e place), en raison des progrès plus importants (en moyenne) accomplis par le reste de l’Europe.

La France doit accomplir des progrès en matière de haut débit rapide (≥ 30 Mbps) : 41% seulement des ménages bénéficient du haut débit rapide (données décembre 2013) et seuls 9,4% disposent d’un abonnement à l’internet rapide (contre 22% en moyenne dans l’UE; ce qui la place à la 23e place sur 28), ce qui limite la capacité de la France à profiter des avantages de l’économie numérique.

DESI 2015 - France - usages par les particuliers du numérique

Si la France se classe en 1e position en Europe pour les médias en ligne (VOD vidéo à la demande, télévision par internet), le pourcentage des internautes français qui utilisent les réseaux sociaux est le plus faible de tous les pays de l’UE (46% contre une moyenne européenne de 58%). Il en est de même pour la consultation des actualités en ligne (46%, soit la 27e position, l’avant-dernière du classement européen) et le recours à l’internet pour la musique, les vidéos ou les jeux (47%, 20e position du classement).

La France cumule les retards pour les usages numériques dans les entreprises

DESI 2015 - France - Intégration de la technologie numérique

L’intégration des technologies numériques par les entreprises est le domaine dans lequel les résultats de la France sont les moins bons; même si ses services publics en ligne se portent bien. Avec un pourcentage de 2,1 % des employés ayant «des compétences de spécialiste en TIC», la France se situe en-dessous de la moyenne de l’UE de 2,8 %. Même si elle pointe au-dessus de la moyenne Européenne pour l’EDI (35% contre 31% pour l’UE28) elle perd 4 places (13e). Comme pour les particuliers, mes usages des réseaux sociaux par les entreprises (7,1% en 2013; plus de 2 fois moins que la moyenne UE28) la situent dans la queue du classement 25e. Elle cumule les retards dans le Cloud computing (7,5% – 18e place / 11% pour l’UE28) et la vente en ligne qui stagne (11% – 18e place / 15% pour l’UE28). le CA réalisée ne ligne régresse (9,4% ce qui fait perdre 6 places).

Pourtant elle est 3e pour la formation de haut niveau dans les domaines scientifiques

Pourtant avec un taux de 22 pour 1 000 personnes (âgées entre 20 et 29 ans) ayant un diplôme en sciences, technologies, ingénierie et mathématiques, elle occupe la 3e place au classement de l’UE28 en termes de formation de haut niveau dans les domaines scientifiques (au-dessus de la moyenne 17 de l’UE) un résultat meilleur que les principaux États membres de l’UE (UK, DE, IT…) .

Détail des résultats

European Digital Agenda Scoreboard

 Voir aussi l’infographie DESI2015

 

Advertisements

Une réflexion sur “#DESI2015 : La #France élève (trop) moyen pour l’usage du #numérique en #Europe

  1. […] Selon l’étude DESI 2015, les PME font face à des barrières pour le e-commerce en Europe. 15% des PME vendent en ligne contre 35% des grandes entreprises. 7% des PME vendent à l’étranger, contre 21% des grandes entreprises. Voir la synthèse de l’étude DESI2015 pour la France. […]

    J'aime

Laissez un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s