#TransfoNum : 6 visions de la #transformation #digitale

Introduction atelier TRANSITION NUMERIQUE - CCI Bordeaux Gironde 27062017

En complément de l’article sur la transition numérique et à l’atelier du 27 juin dernier, voici 2 aspects complémentaires pour mieux comprendre les enjeux de stratégie d’entreprise, d’exploitation des technologies avec 3 visions de consultants renommés mais aussi les enjeux humains avec 3 études qui abordent les aspects RH, les besoins en compétences et formation.

Ce que signifie la transformation digitale (Cécile Dijoux)

#hyperlean : Ce que signifie l’avènement du numérique


Les clés de la transformation digitale (Fred Cavazza)


La transformation numérique des entreprises : les clés du succès (Stéphane Schultz)


RH : impact des transitions « verte » et « numerique » sur l’emploi, les compétences et la formation (Medef)


Les attentes en matière de numérique et qualité de vie au travail (ANACT NA)

Intervention de l’ANACT NA à l’occasion du Club Industrie sur l’ « Usine Agro-alimentaire du futur » du 21 mars 2017


La Transformation digitale en entreprise : Vécu, perceptions & attentes Regards croisés RH – Salariés (Kantar TNS)


Voir aussi sur notre blog articles sur la « Transformation Digitale« 

Répondre aux enjeux de l’ #innovation #disruptive et #IntelligenceArtificielle

NAO ALDEBARAN ROBOTICS

Répondre à l’innovation disruptive

Le numérique et les technologies émergentes désignée par l’acronyme « NBIC » (Nanotechnologies, biotechnologies, informatique et sciences cognitives) sont à l’origine d’une vague d’innovations qui viennent bouleverser l’économie de nombreux secteurs d’activité (« uberisation ») et créer de nouveaux marchés.

Dans un rapport paru en janvier 2017, France Stratégie prend la mesure des enjeux de ces « innovations disruptives » pour définir la posture que doit adopter l’État pour éviter un comportement attentiste qui aurait un coût économique et social considérable et pourrait conduire à une perte de souveraineté.

Anticiper les impacts économiques et sociaux de l’intelligence artificielle

L’intelligence artificielle (IA) est un sujet « brûlant » d’actualité : elle bénéficie d’une dynamique, d’un momentum, qui cristallisent les attentions et les énergies. Il faut donc agir maintenant pour en tirer parti.

//platform.twitter.com/widgets.js

Dans un rapport paru en mars 2017, France Stratégie présente des pistes pour anticiper les impacts économiques et sociaux autours de 3 axes :

  • importance de la maîtrise / exploitation des données et protection de la vie privée car l’intelligence artificielle requiert de gros volumes de données qualifiées pour les algorithmes d’apprentissage (machine learning)
  • une intelligence artificielle au service de l’humain: la machine doit rester un outil pour accomplir des tâches plus rapidement ou enrichir la capacité de diagnostic de spécialistes (ingénieurs, médecins, …)
  • et enfin la méthode pour permettre l’appropriation de la technologie et le développement de nouvelles compétences au travers de la formation : pour la conception des algorithmes ou dans l’exploitation des outils numériques.

#UsineDuFutur : Référencez-vous dans le répertoire des offreurs de solutions !

référencez-vous dans le répertoire des offreurs de solutions pour l_Usine du Futur

Référencez-vous dans le répertoire des offreurs de solutions pour l’Usine du Futur !

Valorisez vos solutions à l’échelle régionale, nationale et internationale.

L’Industrie du Futur est un enjeu pour la compétitivité du tissu industriel régional et national. C’est pourquoi le réseau des CCI Nouvelle-Aquitaine avec CCI de France, l’Alliance Industrie du Futur (AIF), la Région Nouvelle-Aquitaine, l’Agence de Développement et d’Innovation Nouvelle-Aquitaine et la Direccte Nouvelle-Aquitaine lancent un répertoire pour valoriser et promouvoir les offreurs de solutions pour l’Industrie du Futur.

Eligibilité

Vous êtes un offreur de solutions pour ce secteur si :

  • Votre entreprise est enregistrée au Registre du Commerce et des Sociétés en France (RCS) et a publié un bilan fiscal clôturant au minimum une année complète d’activité.
  • Vous mettez sur le marché des produits, prestations de services, solutions.

Pour être éligible, une offre doit :
– être mise sur le marché par l’établissement la déclarant (et doit à minima intégrer un service d’accompagnement à son déploiement),
– être à minima en pré-commercialisation (sous réserve de validation par les représentants du comité Industrie du Futur, et à condition qu’elle fasse l’object d’une démonstration d’un produit/d’une solution commercialisable à terme).

Sont exclus le négoce international et les bureaux de représentation en France (antenne commerciale, bureau de liaison, etc.) d’une entreprise importatrice.

  • Vos produits, prestations de services et/ou solutions figurent dans le Référentiel Industrie du Futur des briques technologiques à destination d’entreprises industrielles.

Pourquoi répondre à cette enquête et être identifié offreur de solutions pour l’Industrie du Futur ?

Répondre à l’enquête vous permettra de :

  • être référencé dans le répertoire national des offreurs de solutions sur le site de l’Alliance Industrie du Futur
  • être référencé dans les bases de données régionales Nouvelle-Aquitaine : site « usine du futur » et futur « portail des savoirs faire industriels » géré par les CCI
  • valoriser vos solutions et expérimentations Industrie du Futur pour accompagner des projets de transformation industrielle
  • intégrer la communauté des offreurs de solutions et participer aux actions collectives de valorisation de l’offre technologique menées aux niveaux régional, national et international

Pour être référencé dans le répertoire national des offreurs de solutions, vous devrez accepter les clauses de la charte en fin d’enquête.

Commencez l’enquête …

#Numérique : Cartographie des #tendances 2017-2018 de @capdigitalparisregion

Cap Digital - cartographie des tendances 2017-2018

A l’occasion de « Futur-en-Seine » festival du numérique en Île-de-France qui se tiendra du 8 au 18 juin prochain, le pôle de compétitivité Cap Digital vient de publier l’édition 2017-2018 de sa Cartographie des tendances.

L’étude donne une vision transversale des transformations liées au numérique et s’articule autour de « 4 tendances qui bouleversent notre quotidien » :

  • L’espace et le temps, le rêve de l’ubiquité à portée de clic
  • Le pouvoir et l’autorité, à l’épreuve de l’empowerment des individus
  • Le savoir et la confiance, recherche fiabilité désespérément
  • L’économie et la création de valeur, une ruée vers la data, et après ?

Le document peut être téléchargé ici.

19/10 #Cybersécurité / Système embarqué et objet connecté #IoT : solutions pour une conception #SecureByDesign

cyber-securite

Cybersécurité des systèmes embarqués/objets connectés et conception« Secure by Design »

Cap’tronic en partenariat avec le Pôle Numérique de la CCI de Bordeaux vous invite mercredi 19 octobre 2016 de 9h30 à 17h00 dans l’amphi de l’IMS – Bât A31 à Talence, les concepteurs de systèmes embarqués et d’objets connectés, responsables sécurité, chefs de projet … à venir faire le point sur les enjeux liés à la cybersécurité d’un système embarqué/objet connecté et découvrir de bonnes pratiques à intégrer dans la conception  avec une démarche « Secure by Design ».

Contexte

L’arrivée massive des objets connectés dans le quotidien du citoyen mais aussi dans celui des entreprises a commencé, l’interdépendance des systèmes, la multitude de protocoles et la connexion à internet sont autant de failles possibles dans ces produits.

Le système doit garantir la disponibilité, l’intégrité et la confidentialité des données qu’il manipule et qu’il échange, il doit être protégé contre la copie et le « reverse engineering » dans le cadre de la lutte contre l’espionnage industriel, il doit être protégé contre les attaques intérieures et extérieures qui visent à le détourner de sa fonction et/ou à en prendre le contrôle.

Programme

> « Introduction à la sécurité des systèmes d’information, des systèmes embarqués et de l’IoT » par Jean François BAILLETTE, G-ECHO

  • Tour des normes, sûreté versus sécurité industrielle
  • Six choses à faire en priorité,
  • Documentation et livres blancs des autorités, et bonnes pratiques,
  • Rester informé des dernières (h)ac(k)tualités,
  • Quelques outils utiles

> « Atteindre le niveau de sécurité de la 2G/3G/4G avec Sigfox et LoRa » par Guillaume CRINON, Technical Marketing Manager EMEA, AVNET MEMEC SILICA

  • Les réseaux SIGFOX et LoRa font preuve d’une capacité inégalée pour transférer des données issues de capteurs autonomes vers le Cloud. Néanmoins, alors que la simplicité du protocole de communication de ces réseaux est un atout évident en ce qui concerne l’économie d’énergie du capteur par rapport à la 2G/3G/4G, il pourrait devenir une faiblesse pour les applications nécessitant un niveau de sécurité élevé.
  • Nous allons démontrer quels sont les outils et les remèdes qui permettront d’assurer une sécurité équivalente aux réseaux de communication sur carte SIM.

> « La sécurité à l’ère des objets connectés » par Yann ALLAIN d’OPALE SECURITY

  • Comment s’y prendre quand on est une PME, retour d’expérience
  • Après plus d’une centaine d’audits de sécurité IoT, que faut-il retenir ?
  • Points de vigilance, bonnes pratiques et outils de sécurisation disponibles pour les équipes R&D
  • Comment mettre en place une conception sécurisée des IoT dans votre entreprise (sans alourdir les budgets, ni les délais !)
  • Démonstrations

> « La sécurité matérielle dans les systèmes embarqués et l’IoT » par ARROW

  • Historique, les algorithmes en cryptographie
  • Les solutions en composants de sécurité de MICROCHIP/ ATMEL
  • Démonstrations

> « Présentation du concept de cybersécurité par contrôle d’accès autonome sans fil » par Jacques GASCUEL, FULLSECURE

  • La sécurité des systèmes embarqués sans cryptographie, brevet international.

Inscription gratuite et obligatoire ici

Informations pratiques

Lieu  : IMS – Bât A31 – 351 Cours de la Libération – 33405 TALENCE CEDEX
Date  : Mercredi 19 octobre 2016 de 09h30 à 17h00
Prix : Les frais liés à l’organisation de ce séminaire sont pris en charge par CAP’TRONIC.

Contact  : Thierry ROUBEIX – 05.57.02.09.62 – roubeix@captronic.fr

Ressources (sur notre blog) sur les objets connectés / IoT

20 octobre connectez-vous à la #Propriété #Industrielle des Objets Connectés #IOT

50 milliards d’objets connectés : de multiples droits pour les protéger

20 octobre 2015 – Accueil à partir de 8H30Medef Gironde – Salle Medoc – 41, rue Durieu de Maisonneuve – 33000 Bordeaux – Carte d’accès

Workshop organisé par la CNCPI en partenariat avec le Medef Gironde et le Pôle Numérique de la CCI de Bordeaux

invitation CNCPI objets connectesInscription obligatoire avec ce lien

La CNCPI , Compagnie Nationale des Conseils en Propriété industrielle, est l’organisation constituée pour représenter les Conseils en Propriété Industrielle français auprès des instances gouvernementales, défendre leurs intérêts professionnels, s’assurer du respect des règles de déontologie professionnelle et faire connaître la profession.

logo CNCPI

En partenariat avec

Programme d’investissement d’avenir : guide sur les #AAP, #AMI et actions du #PIA 2015

Logo PIA

Le Commissariat général à l’investissement (CGI) est chargé de la mise en œuvre du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA) doté de près de 47 milliards d’euros. Le PIA a été mis en place par l’Etat pour financer des investissements innovants et prometteurs sur le territoire, avec un principe de co-financement pour chaque projet.

Les 47 Md€ consacrés par l’Etat aux investissements d’Avenir ont été mobilisés en deux temps :

  • en 2010, 35 Md€ ont été dédiés au PIA (PIA1) ;
  • en 2014, le PIA a été renforcé avec une enveloppe complémentaire de 12 Md€ (PIA2).

La gestion du PIA a été confiée à douze opérateurs dont la CDC, BPIFrance et l’ADEME.

Courant mai 2015, le CIG a fait paraître un « Guide des APP, AMI et actions du PIA » afin de rappeler les détails et dates limites de remises des dossiers des opérations en cours.