#PIA3 FranceAgriMer lance un #concours d’#innovation sur l’ #alimentation intelligente

Concours d’innovation sur la thématique de l’alimentation intelligente jusqu’au 13/03/2018

logo franceagrimerFranceAgriMer vient de lancer un concours d’innovation sur le thème de l’ « alimentation intelligente » jusqu’au 13 Mars 2018 à 12H en parallèle de ceux opérés par Bpifrance et l’Ademe .

Ce dispositif de soutien financé dans le cadre du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA), vise à soutenir des projets innovants de création de nouveaux produits et d’ingrédients alimentaires ainsi que des services associés répondant notamment aux axes suivants :

  • Prébiotiques, probiotiques, aliments fermentés, aliments riches en protéines utilisant de nouvelles technologies d’extraction, de nouvelles formulations et de nouvelles ressources (végétales, animales, algues, insectes…) ;
  • Solutions de contrôle en ligne pour limiter les risques physiques, chimiques et microbiologiques, réduire les pertes et renforcer la confiance du consommateur ; dont le Big data et les outils d’aide à la décision,
  • Solutions numériques pour la production, la sécurité, la traçabilité et la commercialisation en lien avec la Foodtech ; dont le partage et l’interopérabilité des données dans la supply chain,
  • Emballages plus performants (nouveaux matériaux, emballages actifs et/ou intelligents…)…
  • Froid durable avec la mise en œuvre des techniques économes en énergie, à faible impact environnemental, s’affranchissant, de l’utilisation de fluides frigorigènes de synthèse et capable d’être produit au moyen d’énergies alternatives non conventionnelles.

Les projets devront être d’un coût total situé entre 600 k€ et 5M€ et au cas général d’une durée comprise entre 12 et 36 mois.

Détails de l’AAP

Les informations relatives à ce nouvel appel à projets sont disponibles sur la page : Concours Alimentation Intelligente

Documents associés

Voir aussi

Publicités

Récapitulatif appels à projets #AAP nationaux dans le cadre du #PIA3 : @ADEME, @BPIFRance, CDC, DGE / DIRECCTE …

 

Concours d’innovation – Bpifrance et ADEME

La 1ère vague de l’appel à projets « Concours d’innovation » a été lancée mi-décembre 2017. Opéré par Bpifrance et l’ADEME, ce dispositif vise à soutenir des projets innovants individuels portés par des petites et moyennes entreprises ainsi qu’à favoriser l’émergence de champions français d’envergure mondiale. Les projets doivent s’inscrire dans l’une des huit thématiques prédéfinies pour cette première vague (cf. ci-dessous).

Caractéristiques en bref :

  • entreprises éligibles : PME / start-ups
  • Coûts totaux compris entre 600 k€ et 5 M€
  • Aide sous forme mixte de subvention (deux tiers) et d’avance récupérable (un tiers), cette avance ne pouvant être inférieure à 100 k€ par projet soutenu. Un intéressement de l’État au succès du projet pourra être mis en place pour les projets > 800 k€.
  • Taux d’aide : 35 % (moyenne entreprise) ou 45 % (petite entreprise)
  • Date de clôture : 13 mars 2018
  • Présélection sur dossier, suivie d’auditions
  • Annonce des lauréats : début mai 2018 pour les projets < 800 k€, fin juin 2018 pour les autres

Thématiques pour cette vague 1 :

  • Bpifrance : numérique ; santé ; sécurité et cybersécurité ; French Fab.
  • ADEME : transport et mobilité durable ; agriculture innovante ; innover pour la qualité des écosystèmes terrestres, aquatiques et marins ; énergies renouvelables, stockage et systèmes énergétiques.

Thématiques prévisionnelles pour la vague 2 (lancée a priori en juin 2018) :

  • Bpifrance : numérique, santé, alimentation intelligente, espace, société inclusive.
  • ADEME : bâtiments, industrie et agriculture écoefficiente, économie circulaire, environnement-santé

Pour en savoir plus :

Ce dispositif fera par ailleurs l’objet d’une déclinaison dans le volet régional du PIA3, AAP actuellement en phase de rédaction.


Territoires d’innovation de grande ambition – CDC

Ce dispositif, opéré par la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC), vise à faire émerger et à accompagner des territoires d’innovation de grande ambition, notamment axés sur la ville, la forêt, le tourisme ou l’agriculture, guidés par une ambition opérationnelle de transformation et portés de manière pérenne par des acteurs publics et privés.

Pour mémoire, 117 dossiers avaient été déposés à l’appel à manifestation d’intérêt (AMI) le 29 septembre (dont 34 sur un périmètre sectoriel relevant du MAA à titre principal ou secondaire), parmi lesquels 40 dossiers (resp. 14) ont été présélectionnés et auditionnés par un jury fin novembre 2017. Une vingtaine de lauréats bénéficieront d’un accompagnement et d’un financement des phases d’ingénierie pour un montant maximum de 400 k€ par dossier.

En Nouvelle-Aquitaine, a été retenu le projet porté par la région Nouvelle-Aquitaine  » Acteurs économiques et citoyens construisent les territoires viticoles responsables et innovants de demain »

Le premier semestre 2018 sera consacré à l’élaboration des projets de cahiers des charges d’un ou de plusieurs AAP, tirant les enseignements de l’appel à manifestation d’intérêt de 2017. Lancement prévisionnel en juin, clôture en fin d’année, sélection en 2019. In fine, une dizaine de « territoires d’innovation » les plus ambitieux, structurés et prometteurs, seront sélectionnés, qui pourront bénéficier de subventions voire d’un investissement en fonds propres.

Pour en savoir plus :  site de la CDC


Appel à projets « structuration de filières » – Bpifrance

Cet appel à projets, opéré par Bpifrance et lancé mi-décembre 2017, soutient des projets qui visent à renforcer la compétitivité des filières stratégiques françaises par l’innovation. Il permet de cofinancer le recours à des moyens de production, ou des infrastructures de tests, d’essais ou de recherche-développement partagés en bénéficiant notamment à plusieurs PME ou entreprises de taille intermédiaire (ETI) issues d’une filière :

  • création d’unités industrielles partagées ou de plateformes de services mutualisées ;
  • mise en commun de compétences techniques ;
  • mise en place d’outils collaboratifs, etc.

Caractéristiques en bref :

  • porteur éligible : entreprise (de toute taille) ou structure fédérant plusieurs entreprises, représentative de la filière. Le projet doit bénéficier aux PME / ETI d’une filière donnée
  • coûts totaux > 3 M€ ou demande d’aide > 2 M€
  • aide sous forme mixte de subvention et d’avance récupérable, avec mise en place systématique d’un intéressement de l’État au succès du projet,
  • taux d’aide : 50 % maximum (fonctionnement et investissement), dans la limite de la réglementation européenne
  • date de clôture : 13 juin 2018
  • audition des dossiers éligibles en juillet 2018, sélection finale à l’automne 2018

Pour en savoir plus : – site de Bpifrance

Ce dispositif fera par ailleurs l’objet d’une déclinaison dans le volet régional du PIA3, AAP actuellement en phase de rédaction.


ARI (aide à la réindustrialisation) – Projets d’excellence industrielle & projets de croissance et développement – DGE / DIRECCTE

Le dispositif « ARI » accompagne depuis 2010 les investissements productifs créateurs d’emploi. Cette aide à l’investissement a pour objectif de favoriser le redressement productif, la revitalisation industrielle du territoire et le développement de nouvelles activités industrielles. L’aide contribue également aujourd’hui à faire émerger des projets relevant de « l’industrie du futur ». Le dispositif est reconduit jusqu’à fin 2018 à partir d’une dotation indicative de 16 M€.

Le dispositif est ouvert en continu. L’aide est décidée par le ministre chargé de l’industrie. Elle prend la forme d’une avance remboursable sans intérêt ni redevance comprise entre 500.000€ et 2 M€, après un différé de 2 ans maximum à compter de la fin du programme. La gestion des aides (conventionnement, versement, remboursement) est réalisée par Bpifrance.

L’ARI se décompose en deux volets :

  • LE VOLET « EXCELLENCE INDUSTRIELLE » : Instruction par la DGE dans le cadre de la CIALA. Porteurs éligibles : PME ou ETI. Coût total > 5 M€. Projet de 36 mois maximum, aboutissant à la création nette d’au moins 25 emplois sur le site aidé. Aide plafonnée à 2 M€
  • LE VOLET « CROISSANCE ET DÉVELOPPEMENT » : Processus d’instruction simplifiés et déconcentrés (DIRECCTE). Porteurs éligibles = TPE ou PME. Coût total > 2 M€. Projet de 24 mois maximum, aboutissant à la création nette d’au moins 10 emplois sur le site aidé. Aide à montant fixe par projet de 500.000 €.

Pour en savoir plus :


Projets structurants pour la compétitivité (PSPC) – Bpifrance

Ce dispositif, lancé en 2010, va être prochainement réabondé par les crédits du PIA3 et prolongé d’au moins un an supplémentaire (jusqu’en janvier 2019).

Pour mémoire, ce dispositif soutient des projets collaboratifs de recherche et développement structurants visant notamment des retombées économiques et technologiques directes sous forme de nouveaux produits, services et technologies, et des retombées indirectes en termes de structuration durable de filières.

Caractéristiques en bref :

  • porteur éligible : entreprise (de toute taille) réalisant des travaux de R&D
  • le projet doit être collaboratif, ie associer au moins une entreprise et un acteur de la recherche
  • part des PME et ETI > 20 % dans l’assiette éligible (sauf dérogation), part des aides allant aux labos publics < 30 % (sauf dérogation)
  • coûts totaux > 5 M€
  • aide sous forme mixte de subvention et d’avance récupérable, avec recherche systématique d’un intéressement de l’État au succès du projet,
  • Dispositif « au fil de l’eau »

Pour en savoir plus : site de Bpifrance


Démonstrateurs de la transition énergétique et écologique – ADEME

Ces dispositifs sont conçus pour prendre la suite des appels à manifestation d’intérêt du PIA2 de l’ADEME, et notamment les AMI suivants : énergies renouvelables, chimie du végétal, agriculture et industrie éco-efficientes, économie circulaire et déchets. Les AAP devraient être lancés au courant du 1er semestre 2018, après une concertation inter-services sur les projets de cahiers des charges.

Il s’agit de soutenir des projets de R&D ou de filière, individuels ou collectifs, allant jusqu’au pilote / démonstrateur, accompagnant des technologies ayant une vision marché précise de leur déploiement.

Parmi les huit thématiques qui feront l’objet des futurs AAP, on trouve notamment :

  • « agriculture et industrie agroalimentaire écoefficientes »,
  • « chimie et matériaux bio-sourcés »,
  • « mobilisation de la biomasse et nouvelles ressources en biomasse »,
  • « économie circulaire et valorisation des déchets »,
  • « production d’énergies renouvelables »,
  • « bâtiments ».

Dans l’attente de plus d’éléments sur ces AAP, vous pouvez consulter le bilan 2010-2017 du PIA édité par l’ADEME – Recherche et innovation pour la transition énergétique et environnementale

#Concours #innovation pour accompagner et financer les #startups et #PME innovantes jusqu’au 13/03/2018

Innovation

Concours d’innovation pour accompagner et financer les start-ups et PME innovantes jusqu’au 13/03/2018

Le concours vise à accélérer le développement et la mise sur le marché de solutions et de technologies innovantes. Il permettra la sélection de projets à fort potentiel pour l’économie française portés par des PME et des Start-ups. Les projets lauréats présenteront des coûts totaux compris entre 600 k€ et 5 M€ et bénéficieront d’un cofinancement de leurs dépenses de recherche & développement et innovation.

4 thématiques opérées par Bpifrance :

  • Numérique;
  • Santé;
  • Sécurité et cybersécurité;
  • French Fab

> Détails ici

4 autres par l’ADEME :

  • Transport et mobilité durable;
  • Agriculture innovante;
  • Innover pour la qualité des écosystèmes terrestres, aquatiques et marins;
  • Energies renouvelables, stockage et systèmes énergétiques.

> Détails ici

#AAP Dispositif National d’Aide à l’Investissement Immatériel pour les entreprises agroalimentaires – DiNAII-AC – Appel à projets 2018

Appel à projets DiNAII-AC jusqu’au 31 mars 2018.

Les performances des entreprises du secteur agroalimentaire sont le moteur de la compétitivité de l’économie. Or leur développement est confronté à de multiples défis, stratégiques, organisationnels, réglementaires et techniques qu’il est nécessaire de relever ou d’anticiper.

L’appel à projet  « Aide aux opérations immatérielles collectives pour les entreprises agroalimentaires (IAA) » pour l’année 2018 est lancé aujourd’hui. Il a pour objet de faire émerger des actions collectives permettant d’accompagner les PME agroalimentaires régionales sur les facteurs clés de leur compétitivité et de leur adaptation aux évolutions du marché.

Suite aux États Généraux de l’Alimentation régionaux, seront prioritaires les actions collectives visant à :

  • Améliorer l’organisation, la structuration et l’ancrage territorial des filières régionales ; la mise en place d’approvisionnement pérenne auprès de l’amont agricole régional, et le développement des circuits de proximité des produits de qualité (présence dans la restauration hors foyer, collective et traditionnelle…) sont principalement visés ;
  • Rendre accessible aux PME l’innovation et l’accès au numérique, le développement à l’export, les accompagnements vers la transition énergétique, l’économie circulaire et la responsabilité sociétale, l’optimisation logistique.

L’appel à projet est publié sur le site de la DRAAF Nouvelle-Aquitaine il est ouvert jusqu’au 31 mars 2018.

Documentation

Contact / Plus d’informations

Béatrice ARNAUD  / Correspondante IAA
Responsable de la cellule investissements dans les entreprises
Service régional de l’économie agricole et agroalimentaire
DRAAF Nouvelle-Aquitaine
Site de Bordeaux
51, rue Kiéser – CS31387
33077 BORDEAUX CEDEX

tél. : 05-56-00-42-67 / O6-67-07-77-37
fax : 05-56-00-42-20
courriel : beatrice.arnaud@agriculture.gouv.fr

 

#AAP @ademe #Performance #environnementale des produits notamment ceux qui ont un impact fort sur la fin de vie

Projet de recherche PERFECTO

logo ademeLe service « produits et efficacité matières » de l’ADEME vient de lancer l’appel à projet recherche PERFECTO visant à recueillir des projets qui améliorent la performance environnementale des produits, notamment ceux qui ont un impact fort sur la fin de vie.

Les entreprises peuvent proposer des projets selon trois axes prioritaires :

  • l’augmentation de la durée de vie,
  • l’utilisation efficace des ressources non énergétiques,
  • la réduction de la toxicité des matières.

Les projets devront être articulés autour d’une démarche d’éco-conception pour montrer, via une évaluation environnementale cycle de vie et multicritères, les gains de performance environnementale apportés par les innovations.

La sélection des projets s’effectuera en deux étapes et la date limite de remise des pré-projets est fixée au 10 décembre 2015.

Plus d’informations et contacts

24/11 RDV d’affaires #Frenchtech #Bordeaux – #Digital #Wallonia – liste des entreprises wallonnes

FrenchTech Bordeaux - Digital Wallonia

24/11 Rencontre FrenchTech Bordeaux / Digital Wallonia

Les 23 et 24 novembre prochain, Bordeaux aura le plaisir d’accueillir une importante délégation économique belge de Wallonie, conduite par Monsieur Jean-Claude MARCOURT, Vice-Président du Gouvernement Wallon, Ministre de l’Economie, de l’Industrie, de l’Innovation et du Numérique.

Venez rencontrez les acteurs de la délégation (entreprises, clusters et territoires), vous informer sur les opportunités du marché belge et rencontrer de futurs partenaires potentiels Mardi 24 novembre à 9h00 à la CCI Bordeaux, en présence de M. Stefaan DE CLERCK, Président du Conseil d’Administration de Proximus.

8h45 : Accueil

9h00 : Plénière – Présentations croisées des dynamiques Digital Wallonia et FrenchTech Bordeaux Métropole

9h45 : Pitch des entreprises numériques wallonnes

10h30 : Rendez-vous BtoB

12h00 : Fin de la session

L’après-midi du mardi 24 sera consacrée à Bordeaux Euratlantique (Maison du projet Bordeaux Euratlantique).

> Pour vous inscrire suivez ce lien

Liste des entreprises wallonnes du numérique

AGC GLASS Europe

Cette société est un leader mondial en fabrication et distribution de verre plat dans les secteurs automobile, bâtiment, mobilier urbain, transport public, etc. A l’ère du « Big Data » et de l’Internet des Objets (IoT), AGC Glass veut saisir les opportunités de collecter, à l’aide du verre, les informations qui feront la différence dans les business futurs ou qui répondront aux challenges de la société connectée grâce à des capteurs de toutes natures (lumière, environnementaux, mouvement,…) intégrés dans des millions de points de collectes que sont les produits verriers et qui peuvent être mis à disposition, sur le Cloud, pour un ensemble d’acteurs.

Intérêt : Développement d’applications nécessitant l’utilisation des données venant de capteurs dans les ville. Développeurs d’applications, utilisateurs institutionnels, acteurs du BMS, start-ups … développons ensemble l’écosystème urbain du futur !

AGENCE DU NUMERIQUE (AdN)

L’Agence du Numérique est une Société Anonyme de Droit public mise en place par le Gouvernement wallon pour contribuer à la définition, à la mise en œuvre et au suivi des politiques publiques wallonnes en matière de Numérique. C’est une filiale de l’AEI (Agence pour l’Entreprise et l’Innovation.

Dans le cadre des missions de l’Agence pour l’Entreprise et l’Innovation telles que déterminées par le Contrat de gestion, la société contribue à la définition, à la mise en œuvre et au suivi des politiques publiques wallonnes en matière de Numérique. Elle vise à faire de la Wallonie un territoire d’excellence numérique.

Intérêt : Elle souhaiterait connaître les expériences dans les projets Smart Cities et Open Data.

CROSSNODE

Cette société développe une plateforme Wifi interactive, collaborative et applicative de dernière génération qui permet de rassembler, de traiter et d’utiliser la multitude de données fournie par les villes, les transports,… via des capteurs et senseurs.

Intérêt : recherche de partenaires en innovation et R&D avec une société active en développement hardware.

 DOGSTUDIO

Cette agence numérique reconnue à l’international est spécialisée dans les projets interactifs haut de gamme. Elle est nominée cette année parmi les 10 agences internationales au titre d’agence digitale.  Elle vise avant tout la qualité en offrant à ses clients des prestations à la pointe des nouvelles technologies telles que mobile et objets connectés, des installations interactives et des projets créatifs digitaux sur évènement. A titre d’illustration retrouvez en ligne le reportage réalisé lors de sa participation à l’exposition Universelle de Milan.

Intérêt : Recherche des partenaires pour des projets de développement technologique.

 MULTITEL

Multitel est un centre de recherche et d’innovation qui regroupe des ingénieurs et des techniciens ainsi qu’une structure commerciale, leur objectif étant d’élaborer et d’intégrer des projets innovants en collaboration avec des organisations locales ou internationales.

Compétences scientifiques R&D :

  • Photonique
    • Mesure réseaux télécoms (métrologie et calibration)
  • Réseaux et télécoms (ingénirie des réseaux)
    • Couverture wifi d’environnements complexes
    • Prestations industrielles
    • Consultance et conseil
    • Cybersécurité
  • Signal et systèmes embarqués
    • Gestion de la traçabilité logistique en milieu urbain (standards GS1, code barre) -> projet urbanwise
    • Traitement signal
    • Synthèse voix (cartographies sonores)
    • Traçabilité (GSM/GPRS, WSN, NFC, RFID,…)
    • Interfaces homme-machine
    • Localisation « indoor » (aéroport, gares,…)
    • Réseaux de capteurs/censeurs
  • Traitement de l’image => projet ECIM à Issy-les-Moulineaux
    • Vidéo surveillance intelligente (comptage de personnes, détection d’anormalités, gestion trafic routier,…) -> spin-off ACIC
    • Génie médical
  • Exploitation caméras smartphone/tablettes (à destination des villes, des citoyens, etc).

NETCOM ICT SPRL

Cette société est un intégrateur de service en réseaux et télécommunications. Elle propose des solutions en WIFI urbain pour le service de localisation. Leurs différents domaines de compétences s’orientent également vers des solutions d’interconnexion de bâtiments communaux à travers les faisceaux hertziens et offre des solutions de contrôle d’accès en bâtiments et vidéo « parlophonie ».  Elle met aussi à disposition l’internet mobile par satellite pour les évènements.

Intérêt : rencontrer les responsables au service technique afin de leur présenter leurs activités et recherche de partenaires dans le secteur industriel pour la sécurité.

NRB Group

Principal partenaire TIC du secteur public en Belgique (CA annuel d’environ €300 millions – 2.000 personnes) et engagé dans la transformation digitale des autorités publiques, NRB Group se positionnent comme un enabler, un hub de l’économie digitale, un acteur fédérateur et rassembleur.

NRB Group propose un très large éventail de services et de solutions technologiques pour rendre les villes plus intelligentes, pour les accompagner dans l’élaboration et la mise en œuvre de leur stratégie SmartCity. Il joue le rôle de facilitateur et d’intégrateur de solutions numériques proposées par d’autres acteurs.

ODSC

Cette société est spécialisée dans la gestion des accès et des identités. Elle propose une solution permettant aux utilisateurs qui travaillent avec plusieurs interfaces d’utiliser une seule solution d’identification unique sécurisant ainsi les authentifications de tous les périphériques, des Web services. Les temps d’implémentation sont courts et les intégrations se font soit  sur vos serveurs, soit sur un serveur (type box) ‘appliance’ que vous connectez chez vous et qui sera opérationnel avec toutes les solutions de sécurité dès le branchement.

Intérêt : Maillage technologique en R&D dans l’objectif de lancer un projet européen.

SKYLANE OPTICS

Cette société est spécialisée dans le transport de données sur fibre optique, elle a développé un nouveau procédé sur fibre plastique permettant ainsi le développement dans les Smarthomes et Smartcities. Cette solution est capable de  transporter un gigabit par seconde en utilisant une solution à faible coût en capex et opex.

Intérêt : leur technologie remplace le câble UTP conventionnel et peut-être utilisé dans les installations existantes.

WAVENET

Les solutions de Business Intelligence Wavenet permettent de croiser un maximum de données essentiels pour la traçabilité des informations facilitant ainsi la prise de décision adéquate du décideur.

Wavenet a développé une offre logicielle pour les communes gérant l’information du citoyen au décideur politique en passant par l’administration. Elle propose un environnement qui gère les échanges et la communication entre la commune et avec les citoyens, permettant ainsi de dématérialiser les flux d’informations interne à l’administration communale et avec les citoyens.

Cette solution comprend la communication à travers le développement des sites Web communaux, l’échange grâce au développement d’un espace personnel pour les citoyens. La garantie d’un service efficace par la modélisation et la dématérialisation des processus communaux. Le suivi et la rationalisation des décisions grâce à l’objectivation des décisions permise par la business intelligence.

Intérêt : Maillage technologique en R&D dans l’objectif de lancer un projet européen.

> Pour vous inscrire aux RDV du 24/11 suivez ce lien

logos partenaires 23-24 11 2015

L’école E-Cod lance un #AAP Appels à Projets #Web jusqu’au 15/12/2015

Logo E-COD CCI BordeauxAppel aux porteurs de projet de site internet

Dans le cadre des projets de fin d’année de la formation CRPL (Conception & Réalisation de Produits en Ligne) dispensée au sein d’E-COD (école du Design Digital de la CCI de Bordeaux) en partenariat avec Gobelins l’école de l’image à Paris, E-COD cherche des porteurs de projet web visant à réaliser entièrement un site internet.

L’intérêt de ces projets pédagogiques est de pouvoir mettre en application les techniques acquises durant la formation, afin de concevoir et réaliser un produit concret et visible en ligne pour les étudiants, d’une part, et de profiter d’un outil de promotion gratuit pour les commanditaires, d’autre part. Le déroulement du projet s’étend de fin janvier à mi-avril. Au terme de cette période, vous devrez prendre en charge le site ainsi réalisé et les étudiants présenteront leur réalisation devant un jury.

Les équipes seront constituées de 3 à 5 personnes : un chef de projet, un directeur artistique, un directeur technique et 2 autres personnes incarnant des profils supplémentaires selon les exigences du projet (ergonome, responsable éditorial…). L’équipe définira alors avec le client le concept de communication du site (ligne éditoriale, charte graphique…) ainsi que les leviers permettant une bonne visibilité (réseaux sociaux, réseaux «offline»…). Des solutions techniques seront également arrêtées, ce qui permettra un développement complet ainsi qu’une mise en ligne du site.

Si toutefois vous êtes intéressé par ces projets pédagogiques, il est important dans un premier temps de renvoyer le formulaire de candidature (pièce jointe) ainsi qu’un rapide cahier des charges du projet (2-3 pages avec les fonctionnalités souhaitées), afin qu’il valide la faisabilité du projet. Il doit être réalisable dans le temps imparti avec les techniques requises durant la formation et suffisamment conséquent pour occuper une équipe de 5 personnes sur 3 mois.

Exemples de réalisations des promotions précédentes :

Date limite de dépôt de candidature : 15 décembre 2015

Adressez votre candidature

Plus d’informations