24/05 Rencontrez 21 Entreprises et #Startup innovantes pour le monde #agricole et #vitivini

invitation_carrefour_innovation agricolegric_24mai

Mercredi 24 mai 2017 de 14h à 17h00, le Crédit Agricole Aquitaine et Agri Sud-Ouest Innovation vous invitent au « Carrefour de l’Innovation Agricole ». Participez à une après-midi de speed dating avec 21 Entreprises et Startup innovantes pour le monde agricole / Viti-vini  au Parc des expositions de Bordeaux, pendant le « Salon de l’agriculture Nouvelle-Aquitaine » qui se tiendra au Parc des Expositions de Bordeaux.

21 Entreprises innovantes et Startup (Agtech, SmartFarming, Foodtech …)

Plateformes collaboratives / échanges / emploi

Technologies / AgTech / SmartFarming

  • Akinao (Analyse chimique, bio-contrôle et biopesticides)
  • CAP2020 (Informations agro-climatiques)
  • CoRHIZE (Appui terrain, équipements de contrôle et d’aide à la décision)
  • John Deere (Matériel agricole)
  • Nexxtep Technologies (Transformation numérique de l’exploitation et amélioration des performances)
  • Ekylibre (Traçabilité de la production)
  • Farmleap (Pilotage d’exploitation agricole céréalière)
  • Smag (Logiciels de gestion de données agricoles et objets connectés)
  • SUNibrain (Photovoltaïque)
  • Vu2drone (Photographie aérienne par drone)
  • Weenat (Données météorologiques et agronomiques)

Agro Fourniture / FoodTech

  • Entomo Farm (Farine d’insectes pour l’alimentation animale)

Emploi

Financement

  • Miimosa (Financement participatif / crowdfunding de l’agriculture et de l’alimentation)

Programme

14h : Accueil
14h15 : « speed dating » entre les entreprises et les agriculteurs
17h : Fin de la rencontre

Inscription gratuite mais obligatoire ici

Plus d’infos

#Economie #collaborative, #sharing #economy : regards croisés France – USA

Economie collaborative : un marché mondial de 335 milliards de dollars d’ici à 2025

En dix ans, l’économie collaborative est devenu un véritable marché mondial que se disputent de nombreuses startups et entreprises multinationales.

Selon une étude PWC publiée en France le 12 mai 2015 (avril aux USA), l’économie collaborative (Sharing economy) devrait atteindre près de 335 milliards de dollars d’ici à 2025 dans le monde, contre 15 milliards en 2014.

La Sharing Economy aux USA

PwC a étudié aux USA cinq grands secteurs du marché de l’économie collaborative :

  • la finance peer-to-peer (prêts entre particuliers),
  • le recrutement en ligne,
  • le logement (comme l’échange d’appartements),
  • l’autopartage
  • et la musique/vidéo en streaming.

44% des Américains sont familiers avec ces nouveaux usages de consommation qui concernent 4 secteurs majeurs :

  • le transport (phénomène UBER oblige, les services collaboratifs ont été utilisés par 8% des américains),
  • la distribution et les biens de consommation,
  • l’hébergement et restauration (phénomène AirBnB oblige, les services collaboratifs ont été utilisés par 6% des américains),
  • et les loisirs, médias et communication

L’économie collaborative en France

Au travers de deux études (Décembre 2014 et avril 2015) le CREDOC met en évidence que sous le vernis participatif, de nombreux projets ou usages dits collaboratifs sont en réalité surtout animés par des motivations mercantiles. Ils s’accompagnent néanmoins parfois d’autres éléments incitatifs tels que les préoccupations environnementales, le désir de tisser des liens fondés sur le partage, le don et la confiance, mais aussi l’espoir de voir émerger une société plus respectueuse de chaque individu. Autant d’aspects qui sont en rupture avec le modèle actuel dominant de l’hyperconsommation et du schéma classique de production-distribution-consommation.

avantages percus des pratiques collaboratives en France

Etude du CREDOC de décembre 2014 sur « la société collaborative – mythe et réalité »

Etude du CREDOC d’avril 2015 sur la « société collaborative l’argent d’abord, le partage aussi »

Autres ressources sur l’économie collaborative

#Financement #participatif / #Crowdfunding – liste des acteurs enregistrés par l’#ORIAS

crowdfunding

L’ORIAS registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance assume depuis le 1er octobre 2014, la mission d’enregistrement des plates-formes de financement participatif.

A l’occasion des 2e assises du Financement participatif organisées par l’association Financement Participatif France et qui se sont tenues le 11 décembre 2014, l’ORIAS à présenté un état des lieux des acteurs du financement participatif inscrits officiellement dans son registre : 5 Conseillers en Investissements Participatifs (CIP) et 15 Intermédiaire en Financement Participatif (IFP).

Etat des lieux des plates-formes de financement participatif au 3 Mars 2015

  • ORIAS répertorie 9 plates-formes qui remplissent les conditions fixées par la nouvelle règlementation pour l’Investissement dans les titres (actions, obligations…) / Crowd Equity et disposent du statut de Conseiller en Investissements Participatifs (CIP) :
    • 1001PACT
    • ANAXAGO
    • BULB IN TOWN
    • FINANCE ET INVESTISSEMENT
    • INVESTBOOK
    • LUMO
    • RAIZERS SAS
    • SOWEFUND
    • WISEED
L’autorisation d’exercice a, notamment, été accordé après un examen par l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) de questions relatives à la compétence des dirigeants ainsi qu’au fonctionnement du site web de ces entreprises
  • Prêt aux particuliers ou aux entreprises : 23 plates-formes disposent du statut d’Intermédiaire en Financement Participatif (IFP)
    • APOYOGO
    • BET IN PROGRESS
    • BLUE PROJECT
    • COMPAGNIE DU FINANCEMENT PARTICIPATIF – CFP
    • CREDIT.FR
    • CREDOFUNDING
    • CROWDB2B
    • FIDELFIN
    • FINANGO
    • GIVEMEDOLZ S.A.S
    • IFP FINANCE
    • KISSKISSBANKBANK TECHNOLOGIES
    • LENDIX
    • LENDIX IFP
    • LENDOPOLIS
    • LENDOSPHERE
    • LES ENTREPRÊTEURS
    • ORNICARE
    • PRIMUS FINANCE
    • SOCIETE DE CROWDFUNDING POUR PME
    • TG FINANCE
    • TIPEEE

Une plate-forme de financement participatif peut également opter pour le statut de prestataire en services d’investissement (PSI) fournissant le service de conseil et être, dans ce cas, agréée par l’ACPR. Ces plates-formes sont régulées par l’AMF seule pour les CIP et conjointement par l’AMF et l’ACPR pour les PSI.

Attention : Si le site internet encaisse des fonds pour le compte de tiers dans le cadre des opérations de financement participatif, la plate-forme doit être agréée a minima en qualité d’établissement de paiement par l’ACPR ou être enregistrée en tant qu’agent de prestataire de services de paiement.

Plus d’information

Illustration CC d’après Rocío Lara

#CrowdFunding #Finance participative en France : Baromètre 2014

66% des français et 76% des dirigeants de TPE/PME connaissent le crowdfunding

A l’occasion du salon des entrepreneurs, qui s’est tenu les 4 et 5 Février derniers à Paris, Lendopolis , le conseil supérieur de l’ordre des experts comptables et le Salon des entrepreneurs ont présenté les résultats de l’étude réalisée par l’Institut Think sur « les Français/Les entrepreneurs et le crowdfunding ».

Infographie-etude-les français et le crowdfunding 2014

Deux fois plus de fonds collectés en 2014 par les plateformes de finance participative

Barometre crowdfunding 2014 en France

Le Baromètre de l’année 2014 du crowdfunding en France réalisé par Compinnov pour l’association « Financement Participatif France » selon les données collectées auprès de 46 plateformes en activité montre la croissance et la diversité de ce « nouveau » mode de financement pour les TPE / PME.

La Fondation Bergonié lance une campagne de #crowdfunding #Cancer #Innovation #Aquitaine

CANCER INNOVATION AQUITAINE campagne

La Fondation Bergonié, rattachée à l’Institut bordelais du même nom lance sa première campagne de financement participatif.

La Fondation Bergonié œuvre depuis 2011 à l’amélioration des conditions de prise en charge des patients atteints de cancer au sein de l’Institut Bergonié, Centre de Lutte Contre le Cancer dans le Grand Sud-Ouest.

Programme « Cancer Innovation Aquitaine »

En 2014 elle a lancé son vaste programme « Cancer Innovation Aquitaine ».

L’idée : financer pour chaque patient soigné à l’Institut Bergonié et candidat éligible aux essais thérapeutiques (nouveaux médicaments) la réalisation de sa carte d’identité moléculaire. Grâce à elle, il est possible d’offrir aux patients des traitements innovants.

Aujourd’hui cette cartographie, malgré l’intérêt qu’elle présente, n’est pas financée par la Sécurité Sociale.

La Fondation Bergonié fait appel à la participation et à l’engagement des entreprises et des particuliers afin de développer ce projet ambitieux et de placer l’institut Bergonié à l’avant-garde des Centres de lutte anti-cancer.

Participez au financement de LA révolution en matière de cancérologie !

Le don est déductible à hauteur de 60 % pour les entreprises et jusqu’à 66 % pour les particuliers.