#Infographie #IoT Objets connectés : la réalité économique derrière le battage médiatique

Des disparités dans les usages

Dans le cadre de son « Observatoire des Objets Connectés » l’IFOP a publié courant octobre 2015 une infographie qui montre que si 96% des consommateurs ont entendu parlé des objets connectés et 66% déclarent savoir exactement ce que c’est, le taux d’équipement en France reste très faible avec 5% en santé / bien-être, 8 en domotique / smarthome et 4% en électroménager.

Les intentions d’achats en fonction des continents sont très différentes suivant que l’on se trouve en France (50%), USA (58%) ou en Corée du Sud (79%).

ifop infographie observatoire 2015 des objets connectes

Un marché essentiellement Asie / Pacifique

L’étude IFOP peut être mise en parallèle avec celle publiée en novembre 2015 par SAP « Internet of Things Executive Checklist » qui met en exergue que l’essentiel du marché de l’internet des objets se situe en Asie / Pacifique (58,3% en 2014 / 51,2% en 2020) même si la part de l’Europe est appelée à connaître une croissance de 12% en 2014 à 19,5% en 2020.

SAP internet of things executive checklist 2015

IoT : 70% des revenus en B2B; 11% de l’économie mondiale

Il est important de noter c’est que si les applications grands publics occupent la scène médiatique, 70% des revenus projetés seront le fruits des applications B2B, selon McKinsey Global Institute, en logiciels, infrastructures, connectivité et services.

Si l’on en croit l’étude McKinsey Global Institute « Unlocking the potential of the Internet of Things », l’impact de l’IoT / Internet des objets est chiffré à $3,9 trillions (milliard de milliards) et juqu’à $11,1 trillions en 2025 soit l’équivalent de 11% l’économie mondiale;

McKinsey IoT total potential economic impact by 2025

Etude IoT du McKinsey Global Institute

#infographie Baromètre 2015 des pratiques digitales des grandes entreprises

infographie-ifop-sia-partners-econocom-barometre-des-pratiques-digitales-2015

Sia Partners, Econocom et l’Ifop viennent de réaliser la première édition du « Baromètre des pratiques digitales 2015 » qui met en exergue la diversité des pratiques et des priorités liées au numérique au sein de 400 grandes entreprises françaises.

  • Ainsi 58% des répondants auto-évaluent l’avancement de la transformation digitale de leur entreprise entre 1 et 6, sur une échelle de 1 à 10. 
  • 35% déclarent que le manque de ressources financières allouées au numérique est le principal frein à leur transformation digitale.
  • Le deuxième facteur cité est pour 35% la résistance interne au changement, responsable de l’inertie voire même du ralentissement vis-à-vis de la transformation digitale.
  • Le troisième facteur évoqué concerne les compétences puisque 28% d’entre elles déclarent ne pas disposer des bonnes ressources humaines en interne.
  • Enfin, la sécurité des données apparait également comme un des obstacles à la transformation digitale.

Ces enseignements sont à mettre en perspective pour les TPE et PME pour lesquelles les moyens humains et financiers sont encore plus limités et les besoins d’accompagnement et de sensibilisation doivent être poursuivis et amplifiés.

C’est justement le rôle et l’engagement du Pôle Numérique de la CCI de Bordeaux depuis 1997.

Détail de l’étude

Infographie

Source

Réseaux sociaux et entreprise : les écueils à éviter !

La montée des médias sociaux ne se démontre plus, mais les résultats du dernier observatoire Ifop sont tout de même assez saisissants à cet égard. On apprend ainsi que 78% des internautes se déclarent membres d’au moins un réseau social. Un internaute se déclare en moyenne membre de 2,9 réseaux sociaux… Une étude qui vient en confirmer d’autres puisque qu’en 2009, on lisait déjà chez Nielsen que les réseaux sociaux et les blogs étaient plus utilisés que les emails… Les entreprises l’ont compris mais s’interrogent… Philippe Vanroy, de SocialBiz s’est prêté au jeu de la question pour apporter des éléments de conseils…

Retrouvez également l’intégralité de sa présentation, Lire la suite