L’ #IndustrieduFutur décryptée dans le #Glossaire de l’ #Industrie40 | @CCIFrance

CCI France Glossaire de l Industrie 40

« Glossaire de l’Industrie 4.0 » des CCI de France : découvrez 50 termes incontournables de l’Industrie du futur.

Le projet « Industrie du futur » a été lancé le 14 avril 2015 (lire ici aussi). Dans un monde où les outils numériques font tomber les barrières entre industrie et services, la démarche « Industrie du futur » repose sur une approche globale de la production industrielle qui va au-delà de la modernisation de l’outil de production. Elle intègre l’accompagnement des entreprises dans la transformation de leurs modèles d’affaires, leurs organisations, leurs modes de conception et de commercialisation .

Dans chacun des domaines concernés elle est portée par un vocabulaire spécifique, parfois difficile à maîtriser. C’est pourquoi CCI France a composé le « glossaire de l’Industrie 4.0 » qui définit 50 termes incontournables qui permettent de se constituer un socle de connaissances sur cette thématique. Il n’a pas vocation à être exhaustif, mais contient les termes les plus usités afin d’être le plus utile possible aux acteurs économiques.

Disponible en version électronique, il peut être consulté et téléchargé sur la page « Industrie du futur » du portail des CCI ou feuilleté en ligne ici.

[Rappel] Prestataires de solutions pour l’ « Usine du Futur » faites-vous référencer

Publicités

Répondre aux enjeux de l’ #innovation #disruptive et #IntelligenceArtificielle

NAO ALDEBARAN ROBOTICS

Répondre à l’innovation disruptive

Le numérique et les technologies émergentes désignée par l’acronyme « NBIC » (Nanotechnologies, biotechnologies, informatique et sciences cognitives) sont à l’origine d’une vague d’innovations qui viennent bouleverser l’économie de nombreux secteurs d’activité (« uberisation ») et créer de nouveaux marchés.

Dans un rapport paru en janvier 2017, France Stratégie prend la mesure des enjeux de ces « innovations disruptives » pour définir la posture que doit adopter l’État pour éviter un comportement attentiste qui aurait un coût économique et social considérable et pourrait conduire à une perte de souveraineté.

Anticiper les impacts économiques et sociaux de l’intelligence artificielle

L’intelligence artificielle (IA) est un sujet « brûlant » d’actualité : elle bénéficie d’une dynamique, d’un momentum, qui cristallisent les attentions et les énergies. Il faut donc agir maintenant pour en tirer parti.

//platform.twitter.com/widgets.js

Dans un rapport paru en mars 2017, France Stratégie présente des pistes pour anticiper les impacts économiques et sociaux autours de 3 axes :

  • importance de la maîtrise / exploitation des données et protection de la vie privée car l’intelligence artificielle requiert de gros volumes de données qualifiées pour les algorithmes d’apprentissage (machine learning)
  • une intelligence artificielle au service de l’humain: la machine doit rester un outil pour accomplir des tâches plus rapidement ou enrichir la capacité de diagnostic de spécialistes (ingénieurs, médecins, …)
  • et enfin la méthode pour permettre l’appropriation de la technologie et le développement de nouvelles compétences au travers de la formation : pour la conception des algorithmes ou dans l’exploitation des outils numériques.

#UsineDuFutur : Référencez-vous dans le répertoire des offreurs de solutions !

référencez-vous dans le répertoire des offreurs de solutions pour l_Usine du Futur

Référencez-vous dans le répertoire des offreurs de solutions pour l’Usine du Futur !

Valorisez vos solutions à l’échelle régionale, nationale et internationale.

L’Industrie du Futur est un enjeu pour la compétitivité du tissu industriel régional et national. C’est pourquoi le réseau des CCI Nouvelle-Aquitaine avec CCI de France, l’Alliance Industrie du Futur (AIF), la Région Nouvelle-Aquitaine, l’Agence de Développement et d’Innovation Nouvelle-Aquitaine et la Direccte Nouvelle-Aquitaine lancent un répertoire pour valoriser et promouvoir les offreurs de solutions pour l’Industrie du Futur.

Eligibilité

Vous êtes un offreur de solutions pour ce secteur si :

  • Votre entreprise est enregistrée au Registre du Commerce et des Sociétés en France (RCS) et a publié un bilan fiscal clôturant au minimum une année complète d’activité.
  • Vous mettez sur le marché des produits, prestations de services, solutions.

Pour être éligible, une offre doit :
– être mise sur le marché par l’établissement la déclarant (et doit à minima intégrer un service d’accompagnement à son déploiement),
– être à minima en pré-commercialisation (sous réserve de validation par les représentants du comité Industrie du Futur, et à condition qu’elle fasse l’object d’une démonstration d’un produit/d’une solution commercialisable à terme).

Sont exclus le négoce international et les bureaux de représentation en France (antenne commerciale, bureau de liaison, etc.) d’une entreprise importatrice.

  • Vos produits, prestations de services et/ou solutions figurent dans le Référentiel Industrie du Futur des briques technologiques à destination d’entreprises industrielles.

Pourquoi répondre à cette enquête et être identifié offreur de solutions pour l’Industrie du Futur ?

Répondre à l’enquête vous permettra de :

  • être référencé dans le répertoire national des offreurs de solutions sur le site de l’Alliance Industrie du Futur
  • être référencé dans les bases de données régionales Nouvelle-Aquitaine : site « usine du futur » et futur « portail des savoirs faire industriels » géré par les CCI
  • valoriser vos solutions et expérimentations Industrie du Futur pour accompagner des projets de transformation industrielle
  • intégrer la communauté des offreurs de solutions et participer aux actions collectives de valorisation de l’offre technologique menées aux niveaux régional, national et international

Pour être référencé dans le répertoire national des offreurs de solutions, vous devrez accepter les clauses de la charte en fin d’enquête.

Commencez l’enquête …

#Industrie 4.0 : La #numérisation des entreprises du #Mittelstand allemand

Ken Colwell Kuka Robot Camera

Bpifrance vient de publier une étude rédigée par KOHLER C&C intitulée « Industrie 4.0 : quelles stratégies numériques ? La numérisation de l’industrie dans les entreprises du Mittelstand allemand ».

Depuis 2013, le cabinet Kohler C&C a réalisé une soixantaine d’interviews auprès de dirigeants d’ETI allemandes afin d’analyser l’impact du programme « Industrie 4.0 » lancé outre-Rhin en 2010 sur leur transformation digitale et en tirer des enseignements pour les entreprises françaises. La publication de l’ouvrage complet interviendra début 2016; en attendant vous trouverez ci-dessous une synthèse et une première version de l’étude.

Synthèse

Etude

Source

Illustration CC