Entreprise #agile et #transformation #numérique : quels modèles ?

agile

Comment caractériser l’ « Agilité » ?

Depuis quelques années, l’agilité en entreprise semble être le « Graal » pour réussir sa transformation (numérique). Gagner en réactivité, en souplesse dans l’organisation, fonctionner en mode projet itératif, redonner toute sa place au potentiel humain … au-delà de la promesse de performance de l’entreprise, le rapport de novembre 2015 « Agilité dans l’entreprise, modèle de maturité » du CIGREF fournissait des pistes pour caractériser l’Agilité en définissant ses bases :

modele agilite du cigref • Une organisation orientée sur la co-création de valeur
• Une maturité culturelle incluant le droit à l’erreur
• Une gouvernance adaptée
• Des moyens, outils et processus dédiés.

Outil de mesure de la maturité

A partir de ces réflexions, le CIGREF a élaboré un modèle de maturité reposant sur cinq axes :
• Création de valeur
• Architecture
• Organisation
• Compétences
• Culture et facteur humain.

Conjuguer agilité et maturité de l’entreprise

 

Portrait-robot de l’entreprise « Agile »

 

(Ré)intégrer l’Homme dans la performance de l’entreprise

La 21ème Université Hommes-Entreprises, organisée par le CECA les jeudi 27 et vendredi 28 août 2015 au Château Smith Haut Lafitte avait été l’occasion de faire intervenir une dizaine de grands témoins, chefs d’entreprise, psychologue, sportif de haut niveau, artiste, … sur le lien entre Bonheur et Performance. Un extrait de la conférence donnée par Jean-François Zobrist est particulièrement intéressant :

Pour en savoir plus

  • Mieux comprendre le nouveau mantra : « Agilité et Confiance »

Conférence « Le pourquoi du pourquoi de l’agilité »

Site web de Team Pact et rôle central de l’humain (agilité + confiance)

Ou encore Agilite-Confiance.fr de la société Stratorg

 

30/11 #logiciel #embarqué : initiation et bonnes pratiques de la gestion de projet #Agile

agile

Objectifs

Cap’Tronic en partenariat avec le LAAS-CNRS et le Pôle Numérique de la CCI de Bordeaux vous invitent mercredi 30 novembre 2016 de 9H à 17H, dans les locaux de l’ENSEIRB-MATMECA à Talence à venir découvrir les avantages des méthodes agiles pour la gestion de projet d’un système embarqué :

  • Comprendre les principes itératifs des méthodes agiles
  • Définir et prioriser un scénario d’utilisation en mode agile
  • Mettre en place une planification de projet basée sur les principes agiles
  • Se repérer avec les outils de management visuel et d’avancement dans un contexte agile
  • Identifier sa place et son rôle au sein d’un projet Agile

Contexte

Les méthodes Agiles permettent de mieux maîtriser les projets informatiques sous les angles : délais, coûts et résultats et d’apporter le plus de valeur possible aux projets. Basées sur un travail itératif associant directement les utilisateurs à la conception et une bonne communication entre les acteurs, elles permettent de simplifier la conduite de projet par une plus grande prévisibilité et d’apporter une plus grande satisfaction des utilisateurs.

Programme

Intervenant : Mr Frédéric CAMPS, LAAS-CNRS

9H00 – 9H15 : Accueil

9H15 – 12h30 :
Introduction :

  • Pourquoi un projet ?
  • Pourquoi la gestion de projet ?
  • Définition des termes du métier

Méthodes traditionnelles, méthodes agiles (1/2) :

  • Approches classiques
  • Limites des approches classiques
  • Une alternative : les méthodes agiles
  • Valeurs des méthodes agiles
  • Principales méthodes agiles

12H30 -14h00 Buffet

14H00 – 16h15 : Méthodes traditionnelles, méthodes agiles (2/2) :

  • Synthèse des différences fondamentales entre approche traditionnelle et agile
  • Quelle approche ?
  • Méthode agile : SCRUM
  • Mise en œuvre sur des exemples et des études de cas.

16h30- 17H00 : Retour d’expériences – Conclusions/Questions

Inscription gratuite mais obligatoire ici

Informations pratiques

  • Personnes concernées : Responsables de projets, Ingénieurs, Techniciens en charge de la conception et du développement des systèmes embarqués.
  • Lieu  : ENSEIRB-MATMECA – 1 av du Docteur Schweitzer
    Domaine Universitaire 33400 TALENCE.
  • Prix : Les frais liés à l’organisation de ce séminaire sont pris en charge par CAP’TRONIC.
  • Contact  : Richard SALVETAT au 05 61 33 78 68, salvetat@captronic.fr

 

#AAP @ademe #Performance #environnementale des produits notamment ceux qui ont un impact fort sur la fin de vie

Projet de recherche PERFECTO

logo ademeLe service « produits et efficacité matières » de l’ADEME vient de lancer l’appel à projet recherche PERFECTO visant à recueillir des projets qui améliorent la performance environnementale des produits, notamment ceux qui ont un impact fort sur la fin de vie.

Les entreprises peuvent proposer des projets selon trois axes prioritaires :

  • l’augmentation de la durée de vie,
  • l’utilisation efficace des ressources non énergétiques,
  • la réduction de la toxicité des matières.

Les projets devront être articulés autour d’une démarche d’éco-conception pour montrer, via une évaluation environnementale cycle de vie et multicritères, les gains de performance environnementale apportés par les innovations.

La sélection des projets s’effectuera en deux étapes et la date limite de remise des pré-projets est fixée au 10 décembre 2015.

Plus d’informations et contacts

#AMI #projet #innovation #collaboratif @RegionAquitaine jusqu’au 1er décembre 2015

Region ALPC - AMI innovations collaborativesPréfiguration de la grande Région Aquitaine Limousin Poitou-Charente, l’« AMI Innovations collaboratives » entend encourager et soutenir les projets collaboratifs d’innovation associant des entreprises d’au moins deux régions et prioritairement membres de pôles de compétitivité et/ou de clusters d’au moins deux régions, en lien avec un ou plusieurs centres de compétences (laboratoires académiques, structures de transfert…).

Ces projets doivent concerner le développement de produits, de services et/ou d’usages innovants.

Les projets devront s’inscrire dans les filières prioritaires retenues à l’échelle de la future région  :

  • Aéronautique, spatial, défense et sous-traitance mécanique.
  • Bois et industries papetières.
  • Chimie verte et éco-procédés.
  • Cuir, Luxe, Textile, Métiers d’art.
  • Filières vertes et écotechnologies.
  • Industries agroalimentaires et filières agricoles (dont agriculture biologique).
  • Matériaux avancés.
  • Numérique.
  • Photonique.
  • Santé et bien-être.
  • Silver économie.
  • Tourisme.

Date limite de dépôt des dossiers : 1er décembre 2015 à 12h

Objectifs

  • Susciter, via les pôles de compétitivité et les clusters, l’émergence de projets collaboratifs d’innovation associant différents acteurs économiques des trois régions.
  • Dynamiser les partenariats technologiques et industriels entre ces acteurs.
  • Proposer aux entreprises sollicitant un financement public dans ce cadre, une coordination et une ingénierie financière optimisée.

Avec pour objectif de contribuer à faciliter le croisement des compétences scientifiques, technologiques et industrielles à l’échelle de la future région autour d’une dynamique de projets.

Bénéficiaires

Les entreprises prioritairement les PME et ETI ayant une activité de production en Aquitaine, en Limousin et/ou en Poitou-Charentes.

Modalités d’intervention

Eligibilité

  • Etre collaboratif en rassemblant au moins deux entreprises issues d’au moins deux des trois régions actuelles et adhérentes d’un pôle de compétitivité ou d’un cluster d’au moins deux des trois régions actuelles et un ou plusieurs centres de compétences.
  • Disposer d’un accompagnement au montage et d’une labellisation (ou d’un avis favorable motivé) des pôles de compétitivité et/ou des clusters d’au moins deux des trois régions actuelles, précisant le caractère stratégique du programme et sa cohérence au regard de leurs feuilles de route respectives.
  • Avoir pour objet le développement d’un ou de nouveaux produits, services ou usages à fort contenu innovant (technologique ou non technologique) conduisant à une mise sur le marché à un terme de 5 ans à compter de la fin du projet collaboratif.
  • Réaliser les travaux de R&D et d’innovation majoritairement en Aquitaine, en Limousin et/ou en Poitou-Charentes.
  • S’inscrire dès à présent dans la perspective d’un développement à l’échelle de la future région, en particulier au regard des filières prioritaires précitées.

Critères de sélection

  • Aspect prioritaire du projet au regard de la feuille de route stratégique des pôles de compétitivité et clusters concernés.
  • Compétences mobilisées et qualité du partenariat établi.
  • Contenu innovant du projet (technologique et non technologique).
  • Contribution à la structuration et/ou au développement d’une filière prioritaire au sein de la future région.
  • Nature et modalités des collaborations scientifiques et industrielles.
  • Nature stratégique du projet pour les entreprises impliquées.
  • Perspectives industrielles et commerciales du projet.
  • Qualité environnementale du projet.
  • Retombées en matière de création d’activités et d’emplois.
  • Viabilité technique, économique et financière du projet.

Assiettes de dépenses éligibles :

  • Dépenses internes des personnels de l’entreprise affectées au projet (ingénieurs, techniciens…).
  • Dépenses externes, en particulier celles effectuées par les centres de compétences (laboratoires académiques, structures de transfert…) ou les organismes accompagnant les entreprises dans leur démarche d’innovation (propriété industrielle, design…) et facturées à ces dernières.
  • Investissements non récupérables et les achats consommés affectés au projet.
  • Les subventions publiques accordées seront exclusivement dédiées à la réalisation du projet accompagné

Dépôts des dossiers

Les dossiers sont téléchargeables sur les sites internet des Conseils régionaux d’Aquitaine, du Limousin et de Poitou-Charentes. Ils sont à retourner, renseignés et signés par voie électronique uniquement, à l’adresse suivante : ami_innovationscollaboratives@magranderegion.fr

Documents à télécharger

Contacts

L’école E-Cod lance un #AAP Appels à Projets #Web jusqu’au 15/12/2015

Logo E-COD CCI BordeauxAppel aux porteurs de projet de site internet

Dans le cadre des projets de fin d’année de la formation CRPL (Conception & Réalisation de Produits en Ligne) dispensée au sein d’E-COD (école du Design Digital de la CCI de Bordeaux) en partenariat avec Gobelins l’école de l’image à Paris, E-COD cherche des porteurs de projet web visant à réaliser entièrement un site internet.

L’intérêt de ces projets pédagogiques est de pouvoir mettre en application les techniques acquises durant la formation, afin de concevoir et réaliser un produit concret et visible en ligne pour les étudiants, d’une part, et de profiter d’un outil de promotion gratuit pour les commanditaires, d’autre part. Le déroulement du projet s’étend de fin janvier à mi-avril. Au terme de cette période, vous devrez prendre en charge le site ainsi réalisé et les étudiants présenteront leur réalisation devant un jury.

Les équipes seront constituées de 3 à 5 personnes : un chef de projet, un directeur artistique, un directeur technique et 2 autres personnes incarnant des profils supplémentaires selon les exigences du projet (ergonome, responsable éditorial…). L’équipe définira alors avec le client le concept de communication du site (ligne éditoriale, charte graphique…) ainsi que les leviers permettant une bonne visibilité (réseaux sociaux, réseaux «offline»…). Des solutions techniques seront également arrêtées, ce qui permettra un développement complet ainsi qu’une mise en ligne du site.

Si toutefois vous êtes intéressé par ces projets pédagogiques, il est important dans un premier temps de renvoyer le formulaire de candidature (pièce jointe) ainsi qu’un rapide cahier des charges du projet (2-3 pages avec les fonctionnalités souhaitées), afin qu’il valide la faisabilité du projet. Il doit être réalisable dans le temps imparti avec les techniques requises durant la formation et suffisamment conséquent pour occuper une équipe de 5 personnes sur 3 mois.

Exemples de réalisations des promotions précédentes :

Date limite de dépôt de candidature : 15 décembre 2015

Adressez votre candidature

Plus d’informations

Retour sur la conférence Internet des objets #IoT #M2M du 2 avril dernier

Conférence Internet des objets IoT M2M - CCI Bordeaux - 02 04 2015 - Introduction

Le Pôle Numérique organisait le 2 avril de 14H00 à 17H00 à la Conférence « Objets connectés, Internet des Objets (IoT) quels enjeux et opportunités pour les entreprises ? » pour faire le point et dissiper le brouhaha médiatique avec des spécialistes locaux .

Retrouvez les supports des intervenants et déroulé de la conférence en photos, live tweets et storify.

Fil de la conférence

  • Introduction Bruno Saintorens CCI Bordeaux / Pôle Numérique
  • « Panorama du marché et des solutions de l’Internet des objets (IoT) et du MachineToMachine (M2M) » par M. MONTEIL / FUSION LABS, société de conseil et intégration de projets IoT et M2M
  •  « Retours d’expérience en conduite de projet, choix technologiques et compétences nécessaires »
    • M. GONNET / E-DEVICE société spécialisée dans les équipements connectés pour la santé.
  • M. GAUZES / TELECOM DESIGN, Partenaire de SIGFOX et société spécialisée dans le design et intégration de modules IoT / M2M et les applications embarquées
  • « La data élément clé au cœur des projets IoT » avec le retour d’expérience de M. VALLETTE / ANTS spécialiste du Big Data / analyse prédictive et de l’innovation ouverte

Présentation du projet 6Element d’analyse prédictive utilisation déchetterie

  • « Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) Numérique » avec M. HARNAY (Chargé de mission « Data et objets connectés », CR Aquitaine )

> voir aussi le guide pour la proposition de projet

  • Démonstration plateforme IoT de ThingWorx / PTC avec M. MORLIERE
  • Séance de Questions / Réponses

Autres ressources sur l’Internet des Objets (IoT)

 

 

4 documents pour comprendre les enjeux de la #Maquette #Numérique du #Batiment / #BIM et passer à l’action

Valeur ajoutée du Building Information Modeling (BIM) pour la construction

Le rapport SmartMarket 2014 de McGrawHill sur la « Valeur ajoutée du BIM pour la construction dans les grands marchés mondiaux » tire les enseignement des bonnes pratiques de maîtres d’œuvre qui partout dans le monde innovent grâce à la modélisation des données du bâtiment (BIM).

  • 75% des entreprises de construction font état d’un retour positif sur leur investissement BIM et ont des idées claires sur la manière d’améliorer davantage leur RSI.
  • La majorité des entreprises estiment que le ROI de leurs investissements BIM se situe entre 10 % et 25%.
  • Le meilleur ROI du BIM est signalé par les maîtres d’œuvre japonais, allemands et français (97%), alors que les chiffres les plus faibles viennent de la Corée du Sud, du Royaume-Uni et des Etats-Unis.

ROI du BIM par le monde McGrawHill - SmartMarket

  • Augmentation de la rentabilité et accroissement de la productivité sont les aspects les plus importants mis en avant pour déterminer le ROI des investissements BIM :  réduction du nombre des erreurs et omissions (41%), meilleure collaboration MOA / entreprises de conception (35%) et réduction des erreurs (31%).
  • Ces aspects ont directement un impact sur les éléments de mesure financiers, tels que la réduction des coûts (23%) ou prévisibilité des coûts (21%). Viennent ensuite les points associés au processus de livraison du projet, tels que la diminution du nombre de demandes d’information (RFI), la réduction du nombre de modifications imprévues, l’amélioration de la satisfaction du client et la diminution des perturbations dans le processus des projets.

Maîtres d'œuvre citant le BIM comme un des trois principaux avantages de leur entreprise

  • L’étude montre que le ROI  du BIM augmente directement avec le niveau d’engagement BIM d’un maître d’œuvre, ce niveau étant représenté par son expérience, son niveau de compétences et son engagement à effectuer un pourcentage élevé de son travail avec le BIM.

Impact sur le ROI du niveau d'engagement dans le BIM

  • En conséquence, dans tous les marchés, les maîtres d’œuvre prévoient des investissements significatifs pour déployer leurs programmes BIM au cours des deux années à venir, notamment dans le développement des procédures collaboratives internes et externes, ainsi que le matériel mobile et les logiciels BIM.

Rapport de la Mission Numérique du Bâtiment – Bâtiment et informations modélisées (BIM)

Le plan d’actions pour la « Transition Numérique dans le Bâtiment« , annoncé par Sylvia Pinel (ministre du logement, de l’égalité des territoires et de la ruralité) en décembre 2014 s’est traduit par la nomination le 20 janvier 2015 de Bertrand Delcambre comme président de ce dispositif.  En tant qu’ »Ambassadeur du numérique dans le bâtiment », il avait rendu public en décembre 2014 un rapport de mission après six mois de travail et de rencontres avec les acteurs de la construction.

Construire et aménager durablement avec la maquette numérique

Le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB) est l’organisme en charge de l’animation et de la gestion du Plan Transition Numérique du Bâtiment. Dans cette plaquette le CSTB explique comment l’évolution des marchés mondiaux de la construction et les enjeux du développement durable nécessitent de repenser la conception des bâtiments et l’aménagement urbain par une interaction plus étroite des acteurs : collectivités, maîtres d’ouvrage, maîtres d’œuvre, entreprises et usagers au travers de la maquette numérique donnant une version unifiée des projets.

Guide de mise en route de Projet pilote BIM

En tant qu’éditeur de solution informatique pour la mise en œuvre du BIM, Autodesk nous donne sa vision de la mise en route d’un Projet pilote BIM.