#TransfoNum : les bonnes pratiques pour réussir sa #Transition #Digitale

Introduction atelier TRANSITION NUMERIQUE - CCI Bordeaux Gironde 27062017

Réussir sa transition digitale : Repenser ses processus métier et structurer son système d’information

L’atelier du 27 juin 2017 intitulé « Réussir sa transition digitale : Repenser ses processus métier et structurer son système d’information », organisé par le Pôle Numérique de la CCI Bordeaux Gironde et co-animé avec la société Aldaïs,  a présenté plusieurs cas d’entreprises qui ont servi d’illustrations de bonnes pratiques pour nourrir sa réflexion et conduire avec succès un projet de Transition Numérique.

Réussir sa transition  digitale, ce n’est pas la somme d’améliorations indépendantes (Site internet, utilisation des réseaux sociaux, dématérialisation, e-commerce, déploiement d’un logiciel de CRM ou ERP, data …) mais la résultante d’un véritable projet d’innovation de l’entreprise combinant vision et objectifs clairs, mobilisation de tous les salariés autour de l’expérience clients, refonte des processus opérationnels et adoption de nouveaux modèles d’affaires.

En d’autres termes c’est tout d’abord une question d’Hommes, de stratégie d’entreprise et de conduite du changement avant de se traduire en enjeux de mise en place d’un socle technologique solide mais évolutif (agile). C’est d’ailleurs ce qui explique le retard pris en France largement distancée par la plupart des pays de l’Union Européenne. 

La France à la traîne

Selon Eurostat seules 68% des entreprises françaises ont un site web et 36% utilisent les réseaux sociaux (23e place de l’UE28; moyenne 45%).

Une enquête réalisée du 20 février au 3 mars 2017, auprès d’un échantillon de 301 dirigeants d’entreprises réalisant de 15 à 500 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel dans le cadre de l’Observatoire de la performance des PME-ETI de Challenges et de la Banque Palatine, mettait en évidence que 40% des chefs d’entreprises n’ont pas prévu d’investissement en informatique en 2017 et que pour 28% la transformation digitale n’est pas d’actualité; tandis que pour 28% elle est à l’étude.

Introduction par Bruno Saintorens / Pôle Numérique CCI Bordeaux Gironde

 

J’avais eu le plaisir d’intervenir le samedi 24/06 pour l’émission radio de Philippe Vigier « les experts de France Bleu Gironde »


 

Intervention de Fabien Lauroua / Aldaïs

 


— VOIR AUSSI —


Digital Transformation Roadmap (Hub Institute)

Le Hub Institute propose une démarche en 5 étapes (Audit, Planification, Test, Déploiement et Optimisation) autours de 6 chantiers clefs (Leadership, Personnes et Organisation, Technologies, Données, Focus et Expérience Client, Mesure) sur un quadrant Gouvernance / Engagement Digital x Gestion du Changement /  Déploiement.

the-hub-digital-transformation-roadmap

 


6 étapes de la Transformation Digitale (EN) (Altimeter)

Le cabinet américain Altimeter a identifié, au travers d’une étude internationale, 6 niveaux de maturité ou étapes de la Transformation Digitale des entreprises.

Infographie de la démarche « OPPOSITE » : 8 facteurs clés de succès pour la Transformation Digitale (EN) (Altimeter)

Le cadre « OPPOSITE » de la société Altimeter (qui peut être vu comme une autre formulation de la démarche proposée par le Hub Institute présentée ci-dessus) est un acronyme construit à partir d’une compilation des meilleures pratiques en matière de transformation numérique et qui s’appliquent à huit domaines clés de l’organisation :

  • Orientation
  • Personnes
  • Processus
  • Objectifs
  • Structure
  • Infos clients et intention
  • Technologie
  • Exécution

ALTIMETER-the-opposite-framework-8-success-factors-for-digital-transformation

Source Altimeter


Référentiels BABok®, PMBok® et TOGAF® et transformation digitale

Apport de l’analyse d’entreprise dans les projets.

L’analyse d’entreprise consiste à permettre le changement dans une entreprise en définissant les besoins et en recommandant des solutions qui apportent de la valeur aux parties prenantes.

  • Le « Business Analyst » ou AMOA comble l’écart entre les directions « Métier » et la DSI.
  • Le Business Architecte travaille sur les études de cadrages des projets/programmes de transformation et/ou stratégiques
  • 2 référentiels PMBok® et BABok® définissent les rôles respectifs du chef de projet et de l’Analyste d’Entreprise.

BABOK® v3

Le Guide Business Analysis Body of Knowledge® (BABOK® Guide) est édité par l’ International Institute of Business Analysis IIBA®.

Babok repose sur un concept central : les exigences. C’est un référentiel qui se base sur l’analyse de la valeur du SI : Les solutions informatiques rendent un service pour le métier. Il adopte une vision système : chaque solution est en interaction avec d’autres pour constituer un tout cohérent rendant des services.

Les « grands » référentiels font référence au BABOK® :

  • TOGAF® v9  : Urbanisation  / Choix de solutions techniques ou applicatives, description des « systèmes » en lien avec les processus métier.
  • COBIT® v5 : cadre de référence en matière de sécurité et de contrôle des TIC. Gouvernance du SI  / Décisions d’investissements.
  • ITIL® v3 : référentiel de bonnes pratiques orienté processus destiné aux organisations informatiques qui délivrent des services complets à ses clients. Opérations (administration, exploitation, production) / Conception des services.

PMBok® v5

Le « PMBOK Guide, Guide to the Project Management Body of Knowledge », est un guide de management de projet conçu et réalisé par le PMI Project Management Institute.

TOGAF® v9

TOGAF est une méthode éléborée par l’opengroup qui détaille un ensemble d’outils de support pour développer une architecture d’entreprise. Le but de l’architecture d’entreprise est d’optimiser l’héritage souvent fragmenté des processus (à la fois manuelle et automatisée) dans un environnement intégré qui répond aux changements et favorise la livraison de la stratégie commerciale.

 

Recommandations #ANSSI : achat de solutions #sécurité et administration #système d’#information

Recommandations relatives à l’administration sécurisée des systèmes d’information

L’ANSSI vient de publier courant février deux documents utiles qui viennent compléter les guides de bonnes pratiques et ressources en matière de sécurité des systèmes d’information déjà disponibles sur son site : la nouvelle « Note technique – Recommandations relatives à l’administration sécurisée des systèmes d’information » .

Guide d’achat de produits de sécurité et de services de confiance qualifiés dans le cadre du RGS

Ce document de l’ANSSI vise à faciliter la mise en conformité des administrations avec le Référentiel Général de Sécurité (RGS) : il présente, au regard du code des marchés publics, la méthodologie relative à l’achat de produits de sécurité (chiffreurs, cartes à puces, pare-feux, infrastructures de gestion de clés … ) et de services de confiance (prestataires de service de certification électronique, prestataires d’audit, en particulier) ayant eux-mêmes fait l’objet d’une qualification.

Au-delà des acteurs publics ce document donne de précieux conseils utiles à toutes les entreprises.

Lire aussi

Ressources sur la sécurité sur notre Blog