#Urgent #Cybersécurité : « Alerte défacement #sites web » appliquez les bonnes pratiques

cyber-securite

Il est urgent d’appliquer les règles de bonnes pratiques d’hygiène informatique et de sécurisation des sites web

L’actualité récente a entrainé un accroissement significatif du nombre d’attaques informatiques visant des sites Internet français. La très grande majorité de ces attaques sont des défigurations* de sites Internet (ou défacement*), ou des dénis de service (DDoS*) qui exploitent les failles de sécurité de sites vulnérables.

Selon la Gendarmerie et l’Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information (ANSSI), depuis le 07 janvier 2015 une vague de cyber-attaques de type défacement a touché plusieurs milliers de sites internet ayant un nom de domaine en ».fr » dont certains appartenant à des entreprises. Une amplification de ce phénomène est à craindre.

Alerte de la Gendarmerie Rhône Alpes en accord avec la D2IE

L’ANSSI rappelle qu’il est possible de se prémunir de ces types d’attaques en appliquant les bonnes pratiques présentées dans les fiches qu’elles a préparées à cet effet disponibles ci-joint : une fiche destinée à tout internaute et une fiche destinée aux administrateurs de site Internet.

Enfin, l’application des recommandations du Guide d’hygiène informatique et de la note sur la sécurisation des sites web est fortement recommandée.

L’ANSSI publie en complément deux fiches d’information reprenant quelques principes de prévention des cyberattaques et information sur les cyber attaques récentes :

Fiche des bonnes pratiques en cybersécurité

Fiche d’information sur les annonces d’attaques de sites institutionnels du 15 janvier 2015

Lexique

  • Défiguration (défacement) : Résultat d’une activité malveillante visant à modifier l’apparence ou le contenu d’un serveur Internet. Cette action malveillante est souvent porteuse d’un message politique et d’une revendication.
  • Déni de service (Denial of Service, DDoS) : Action ayant pour effet d’empêcher ou de limiter fortement la capacité d’un système à fournir le service attendu. Dans le cas d’un site Internet, celui-ci devient inaccessible à la consultation.

Ressources

Illustration (CC)

Publicités

Consultation des #sites #web sur #mobiles : le double effet « pas cool »

Deux études viennent mettre en évidence le « double effet pas cool » de la consultation des sites web sur mobiles : une visibilité dégradée dans les résultats de recherche et un taux de conversion dégradé à cause de sites web inadaptés.

L’effet top 3 trustant l’essentiel des clics est amplifié sur smartphone

Une étude réalisée par BrightEdge et rapportée par Search Engine Watch compare les taux de clics des résultats de recherche sur Google depuis un PC/Mac vs smartphones et tablettes. Inutile d’espérer du trafic si vous n’êtes pas sur la première page (= dans les 10 premiers résultats).

L’effet top 3 trustant l’essentiel des clics est amplifié sur les smartphones. Le taux de clic sur le premier résultat de recherche est d’environ 33% sur smartphones alors qu’il est voisin de 24% sur tablette et PC/Mac. Les différentes courbes se rejoignent à partir de la 4ème position en dessous de 5%.

Trafic sur mobiles x10 = plus de soucis pour les sites inadaptés

Selon la société BrightEdge le trafic sur mobile a augmenté de 125% alors que celui sur PC a seulement progressé de 12%. Cependant le taux de conversion est globalement 3 fois moindre sur Mobile que sur PC. L’étude montre néanmoins que les certains sites de média ou de e-commerce s’en sortent mieux.

La raison : une mauvaise expérience utilisateur avec un site web inadapté à une consultation sur smartphones ou tablettes = non « Responsive Web Design ».

responsive design

Plus que jamais il faut suivre les recommandations de Google pour le sites pour mobiles  et faire attention à prendre en compte les conseils sur l’hébergement des vidéos pour les sites mobiles.

Crédit photo