Baromètre 2015 du #numérique en #France du @credoc

credoc-barometre-du-numerique-2015-diffusion-des-technologies-de-linformation-et-de-la-communication-dans-la-societe-francaise-2015

Le CREDOC vient de publier l’édition 2015 de son baromètre du numérique qui mesure la « Diffusion des technologies de l’information et de la communication dans la société française »; réalisé pour le Conseil Général de l’Economie, de l’Industrie, de l’Energie et des Technologies (CGE) et l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (ARCEP).

Pour la 1ère fois, les Français sont plus équipés en téléphone mobile (92%) qu’en téléphone fixe (89%). La consommation moyenne de données mobiles a quasiment doublé en un an (1,1 Go par mois au 1er trimestre 2015).

Tandis que le taux d’équipement en ordinateur recule, celui des mobiles explosent : 58% pour les smartphones et 36% tablettes. Le nombre d’internautes atteint 84% ce qui place la France en 6ème place du palmarès européen (100% des 12-17 ans sont internautes) et 52% des français sont des mobinautes (54% sont les deux). 62% des Français déclarent utiliser les réseaux sociaux.

Présentation

Rapport

 

 

Publicités

#Usage #numérique : le foyer digital, une tendance de fond selon @credoc

Régis Bigot, Directeur général du CREDOC (Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie) a présenté le 17 septembre 2015 une conférence de presse organisée par Urmet au cours de laquelle a été présentée l’étude  « La maison digitalisée, une tendance de fond ».

Les quatre principaux leviers de la digitalisation des foyers français

1. Les Français sont immergés dans le numérique

2. Ils sont en quête de lien social

3. Ils supportent de fortes contraintes sur leur pouvoir d’achat

4. Leur sensibilité à l’environnement s’accroît

credoc-la-maison-digitalise-une-tendance-de-fond-conf-de-presse-17-sept-2015

Contrairement aux entreprises françaises complètement distancées par rapport à leurs homologues européennes pour leurs usages numériques, les particuliers français sont parmi les plus grands adeptes du digital puisque la France se classe au 4e rang pour la connexion à Internet, à égalité avec la Finlande 78%, derrière les Pays-Bas 93%, la Suède 91% et le Danemark 88%. La moyenne de l’EU s’établit quant à elle à 65%. (Source : Commission européenne, Eurobaromètre spécial n°414, juillet 2014).

credoc-la-maison-digitalise-une-tendance-de-fond-conf-de-presse-17-sept-2015-7

Leurs usages numériques les placent clairement parmi les multi-équipés (ordinateur 82%, mobile 89%, smartphone 46%, tablette 29%, …), multi-connectés (Internet fixe 82% et mobile) voire même « addict » puisque deux internautes sur cinq ont du mal à se passer d’Internet pendant plus de trois jours.

Etude

Lire aussi

Baromètre 2014 Credoc – Diffusion et usages des TIC dans la société française

Eurobaromètre n°414 – Juillet 2014

Consultation des #sites #web sur #mobiles : le double effet « pas cool »

Deux études viennent mettre en évidence le « double effet pas cool » de la consultation des sites web sur mobiles : une visibilité dégradée dans les résultats de recherche et un taux de conversion dégradé à cause de sites web inadaptés.

L’effet top 3 trustant l’essentiel des clics est amplifié sur smartphone

Une étude réalisée par BrightEdge et rapportée par Search Engine Watch compare les taux de clics des résultats de recherche sur Google depuis un PC/Mac vs smartphones et tablettes. Inutile d’espérer du trafic si vous n’êtes pas sur la première page (= dans les 10 premiers résultats).

L’effet top 3 trustant l’essentiel des clics est amplifié sur les smartphones. Le taux de clic sur le premier résultat de recherche est d’environ 33% sur smartphones alors qu’il est voisin de 24% sur tablette et PC/Mac. Les différentes courbes se rejoignent à partir de la 4ème position en dessous de 5%.

Trafic sur mobiles x10 = plus de soucis pour les sites inadaptés

Selon la société BrightEdge le trafic sur mobile a augmenté de 125% alors que celui sur PC a seulement progressé de 12%. Cependant le taux de conversion est globalement 3 fois moindre sur Mobile que sur PC. L’étude montre néanmoins que les certains sites de média ou de e-commerce s’en sortent mieux.

La raison : une mauvaise expérience utilisateur avec un site web inadapté à une consultation sur smartphones ou tablettes = non « Responsive Web Design ».

responsive design

Plus que jamais il faut suivre les recommandations de Google pour le sites pour mobiles  et faire attention à prendre en compte les conseils sur l’hébergement des vidéos pour les sites mobiles.

Crédit photo